Feu de position

Pendant que les sains jouent à l'intérieur,

accoudé à la rambarde de la terrasse,

je m'adonne en solitaire à mon vice.

Le vent est nul, la mer est d'huile.

Le feu vert est l'unique mouvement

qui trouble l'immobilité du panorama.

Je le suis des yeux, jusqu'au moment où

sa lueur s'évanouit dans l'embouchure

synchrone avec le rougeoiement

de mon ultime bouffée.