tidej

Dix heures du mat, pas lavé, pas rasé mais réveillé,

faisant fi des grains qui s'abattent sans relâche,

je n'écoute que mon courage et mon estomac

et pars au ravitaillement pour un royal tidej

des dimanches de pluie qu'on passe au lit.