" />
samedi 14 avril

Oeillets

D'ordinaire les oeillets embaument les pièces avant même d'avoir été offerts, mais de ceux-ci n'émanaient même pas l'ombre d'un souçon d'odeur. Du coup, on caresse un pétale pour vérifier que les fleurs sont bien végétales et non faites de tissu ou de papier. Il s'agissait bien de vrais oeillets conçus avec de somptueuses couleurs mais privés de toute odeur.
Posté par Citizen lambda à 21:00 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
vendredi 13 avril

Paraskevidékatriaphobie

Selon la tradition catho c'est le jour où tout va de traviole, selon la Française des Jeux c'est jour de super cagnotte. Jour de chance ou journée de poisse ? Ce matin, du côté de Kerlerec, j'ai croisé la silhouette d'un chat noir. L'animal étant réputé porter malheur dois-je y voir les premiers symptomes de paraskevidékatriaphobie ? Ce vendredi treize va-t-il être une affreuse journée de m.... ? Pour l'instant, en cet fin d'aprem, c'est RAS côté catastrophes. Mais touchons quand même du bois pour que ça dure jusqu'à... [Lire la suite]
Posté par Citizen lambda à 15:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 12 avril

L'ombre d'un marin

Je me suis levé tôt pour profiter de la lumière rasante du matin et prendre quelques clichés du centre ville au réveil. Le soleil se lève juste au-dessus de la préfecture et au bord de la rivière, il fait un froid de canard. Je viens à peine de me garer quand je vois ce type qui passe sur le trottoir d'en face avec son chien en laisse. Au vu du nombre de couches de vêtements qui le recouvre c'est à coup sûr un gars qui dort là où il peut, dans un lieu forcément sans chauffage. D'ailleurs ? A-t-il dormi  ? Ou bien,... [Lire la suite]
Posté par Citizen lambda à 09:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mercredi 11 avril

Colleur occasionnel

On ne peut pas dire qu'il y ait une tradition militante dans notre famille. Par contre, nous partageons une sensibilité de gauche, plutôt extrême, ainsi qu'une forte aversion pour Marine, le Nain et toute sa clique. Le Paulo a découvert une affiche dans le numéro de Charlie Hebdo qu'il compte afficher très prochainement sur un des panneaux de la ville.
Posté par Citizen lambda à 07:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 10 avril

Ravalement d'amour

Gravé au Kârcher dans le lichen rouge qui colonise le pignon ouest du nouveau nid, le message d'amour à sa douce, de l'homme qui signe d'om.
Posté par Citizen lambda à 09:43 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
lundi 09 avril

Temps d'escargot

Après avoir disparu depuis plus d'un mois elle est enfin là, pile poil pour les vacances pascales. Celle qui fait le bonheur des escargots et des limaces, des jardiniers, des vendeurs de cirés et de parapluies et qui semble vouloir s'incruster pour toute la semaine.
Posté par Citizen lambda à 19:18 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
dimanche 08 avril

Quartz éternel

En allant rendre visite aux Joubinos de Plouneour Menez on passe la frontière naturelle entre Cornouaille et Léon : les monts d'Arrée qui culminent à 385 m au Roc'h Ruz. Pas un savoyard ni même un cévennol ne songerait à qualifier de montagnes ces protubérances couvertes de lande rase. Mais en breton il n'existe que le mot menez, que l'on traduit par montagne en français, pour désigner la moindre élévation du sol au-dessus du niveau de la mer. La Bretagne a donc sa chaîne de montagnes et ses neiges éternelles sont faites... [Lire la suite]
Posté par Citizen lambda à 10:13 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 07 avril

Cirque électoral

En 1966, dans ses élucubrations, Antoine voulait mettre Johnny en cage à Medrano. Les colleurs du Front de gauche en font de même pour Mélanchon la véritable bête de meeting.
Posté par Citizen lambda à 22:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 06 avril

Le drame du camélia

Le drame du camélia blanc c'est que ses pétales rouillent dès les boutons éclos,  condamnant les fleurs à une vie très éphémère dans leur arbre. En fait, le spectacle de sa floraison a lieu sur le sol ; le temps que les pétales immaculent le béton des escaliers pour, comme la neige, pourrir en boue maronnasse. Charles Albert, mon grand-père, Bébert pour les intimes, était un maniaque compulsif qui supportait mal les débordements intempestifs de Dame Nature. Aussi pour éviter que les fleurs de son... [Lire la suite]
Posté par Citizen lambda à 12:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
jeudi 05 avril

Sale caractère

C'est le début des longs soirs d'été (si ! si ! Le soleil est à l'aise breizh), l'époque où je bichonne mes rosiers. Mais comme la rose du Petit Prince j'en ai un qui ne se laisse pas si facilement approcher. Je ne compte plus les pulls ou les chemises qui portent les marques de ses griffes.
Posté par Citizen lambda à 19:43 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,